Office de Tourisme de France Station Verte

Bienvenue sur le site de l'Escalade à Orpierre

QUIQUILLON / Face Ouest

A l’ombre le matin, cette face d’allure plus austère n’en recèle pas moins quelques superbes lignes. Trés raide et peu sculptée, l’escalade n’est jamais aisée et on a l’impression d’être vraiment en montagne. De 100 à 170 mètres de haut, de la dalle lisse et inclinée dans le bas aux beaux surplombs et dévers du haut de la face, on retrouve ici toutes les escalades.

Quoi de plus beau que de sortir au sommet du Quiquillon au soleil couchant avec au pied, le village déjà dans l’ombre.

Les deux voies classiques les plus faciles sont : « Voyage » 5c/6a qui se termine par un petit dièdre surplombant sur le fil de l’arête, et « La terreur du chien fou » 6a/b qui trouve son chemin dans les dalles lisses à gauche. Plus exigeantes mais tout aussi belles, « Ave Maria » 6c avec la statue de Marie scellée au fond d’une niche, ou « Promenade digestive » 7a/b, ancienne voie mythique entièrement rééquipée. 

QUIQUILLON / Face Sud-Est

Entre le thym et la lavande, la face Sud-est du Quiquillon est le paradis des grandes voies. De 160 à 200 m de haut, tous les itinéraires sont parfaitement équipés de scellements rapprochés et de doubles relais chaînés pour découvrir le vide en toute sécurité.

Très sculpté et d’excellente qualité, le rocher permet l’ascension du Quiquillon à partir d’un niveau 5 b/c. La descente s’effectue soit en rappel, (3 rappels dont les deux derniers très aériens), soit à pied en 20 mn pour rejoindre le parking de l’Adrech. D’autre part, une multitude de voies d’une ou deux longueurs rayent la face sur un rocher d’anthologie.

Escalade technique où les cotations peuvent paraître plus sévères que dans d’autres secteurs. De gauche à droite on trouvera : « le mur bleu, 6a/6c », « le mur jaune 6c/7a », « le ramier 5c/6b » et « le mur du chamois 6c/7a ». L'été, à partir de 15h, la face passe à l’ombre et les amoureux de tranquillité et de belles longueurs seront comblés.